Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Pour remédier à des revenus plus faibles que pendant leur carrière au moment venu de la retraite, les non-salariés peuvent opter pour une solution très simple, qui est l'assurance retraite complémentaire TNS. Ce sont des cotisations qui vous sont versées comme des compléments une fois que vous aurez atteint la retraite. Il s'agit là d'une solution rêvée pour tous les travailleurs indépendants. 

Vous êtes un travailleur indépendant et vous voulez en savoir un peu plus sur les compléments de retraite TNS ? Laissez-nous vous en dire un peu plus à ce sujet. 

Ce qu'il faut savoir sur les compléments de retraite TNS 

Le système des cotisations est fait pour les entrepreneurs, les artisans, les libéraux…etc. afin de leur permettre de toucher un revenu même après leur retraire, c'est en fait des sommes d'argent qu'ils placent de côté sur chaque mensualité qui leur est reversée pendant leurs vieux jours. En plus de cette première pension, ils bénéficient également d'une deuxième pension, qui est la retraite complémentaire TNS, à noter qu'elle est obligatoire également. 

En accumulant vos cotisations pendant votre carrière, vous accumulez aussi ce qu'on appelle des "points", ces points là sont ce qui déterminera le calcul de votre retraire complémentaire.

comment calculer la retraite complementaire tnsUn travailleur indépendant peut bénéficier d'une retraite complémentaire quand il remplit les clauses suivantes.

  • Etre âgé entre soixante et soixante-deux ans ;
  • aucun retard de paiement des cotisations complémentaires.

Comment calculer la retraite complémentaire TNS ? 

Le calcul de la retraite complémentaire des TNS prend en considération plusieurs points, à savoir, comme dit précédemment, le total des points acquis durant les années de carrière en tant qu'indépendant. Ainsi que la valeur du point qui fluctue, mais aussi le pourcentage de pension du retraité.

On procède grâce à la formule qui suit : retraite complémentaire est égale à la valeur du point fois le nombre de points fois le taux de pension. 

Quand le travailleur indépendant remplit les modalités de la durée de souscription à l'assurance et de l'âge limite, le taux de pension s'élève à 100%, c'est ce qu'on appelle un taux plein.

En revanche, quand le profil de l'assuré ne concorde pas avec les modalités (l'une des modalités citées précédemment), son taux de pension diminue alors, le pourcentage de baisse est calculé par rapport à différents critères et on appelle cela un taux minoré. C'est dans cette situation précise que sa pension est récoltée.
Voici la procédure pour calculer la minoration sur le taux de pension.

  • 1 % pour chaque trimestre manquant sur les douze trimestres de départ ;
  • puis1,25 % sur chaque trimestre à compter de la deuxième année.

Comment faire une demande de retraite complémentaire ?

Afin de pouvoir bénéficier de la retraite complémentaire dans ses vieux jours, le travailleur indépendant est obligé d'en faire la demande chez l'assurance retraite, car c'est elle qui s'occupe de verser les deux pensions des travailleurs indépendants, à savoir la pension de base et la pension complémentaire. Cette demande doit être faite quatre mois avant la date du départ en retraite.

En ce qui concerne les industriels, les artisans et les commerçants, une demande unique est obligatoire, que ce soit pour les régimes de base des alignés mais également s'agissant du régime complémentaire. Cette demande doit être faite auprès du régime de dernière affiliation.

Cette demande de retraite peut se faire de différentes manières, déjà par lettre écrite, il est aussi possible d'appeler le régime, mais aussi de directement se rendre à la caisse de retraite muni du formulaire de "demande de retraite personnelle". Ce papier est obligatoire dans le dossier à fournir à la caisse de retraite du travailleur indépendant.

Vous en savez maintenant un peu plus sur la retraite complémentaire des TNS. 

Laissez un commentaire