Nous ne sommes pas tous aptes à déchiffrer le bilan d’un expert-comptable et de le comprendre aisément, il se peut que vous vous trouviez dans une situation où on vous envoie un bilan comptable et vous restez bouche bée face à celui-ci. Trop compliqué ou trop de chiffres à suivre, c’est parfois une problématique à laquelle nous ne songeons même pas mais ça peut arriver ! Pour comprendre les bases d’un bilan comptable et avec un peu de chances vous en sortir avec une idée globale de ce type de document, on vous conseille de nous lire et avec attention.

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Un bilan comptable est un document obligatoire qui concerne les entreprise et les société de tout type, il demandé par l’administration au bout de chaque année. Ce document à une fonction primaire, il offre une fenêtre sur la situation financière d’une entreprise ou une société par exemple, et ceci bien évidement après une année d’activité ou bien après la fin de ce qu’on appelle une période fiscale. Le bilan comptable représente un peu le débouché d’une année de travail de comptabilité, il est donc impératif que ce document soit réalisé avec rigueur et qu’une attention très particulière lui soit accordée en fin de la période fiscale vu qu’il est obligatoire aux yeux de la loi et de l’administration fiscale.

Un bilan comptable va reposer entres autres sur ce qu’on appelle la partie double, pour mieux expliquer, il s’agit du principe que la somme des ressources doit sans faute correspondre à celle des emplois de l’entreprise. Côté présentation, un bilan comptable est un tableau qui va être divisé en 2 colonnes distinctes : au titre de ces deux colonnes il va y avoir deux titres principaux, nous parlons en général de l’actif ainsi que du passif de l’entreprise. Bien sûr, le document détaille plusieurs autres cases que nous allons expliquer ultérieurement dans cet article.

A quoi va servir le bilan comptable que vous avez entre les mains ?

Sans faille, un document tel qu’un bilan de comptabilité doit avant toute chose informer le lecteur de plusieurs éclaircissements financiers cruciaux au sujet d’une entreprise. S’il échoue à apporter ce type d’information, ce dernier est donc sans valeur. Donc, un bilan de comptable va apporter des informations de type :

  • D’où proviennent les ressources en question de l’entreprise ?
  • Comment sont utilisées les ressources de l’entreprise et où vont-elles ?

Il est à noter que la meilleure façon d’analyser le développement financier d’une entreprise et juger sa situation, c’est bien sûr de comparer les bilans comptables de cette dernière sur une longue durée où se sont écoulées plusieurs périodes fiscales. Ainsi, en comparant les documents en question on peut facilement établir une chronologie des évènements financiers les plus marquants de la société et comprendre où a été dépensé son capital. C’est très utile lors d’une session juridique par exemple où une entreprise doit expliquer certaines activités financières, avec besoin de justification de celles-ci. Un bilan comptable est nécessaire pour d’autres buts, on cite :

  • L’analyse propre de l’entreprise concernant ses performances;
  • outil analytique pour un investisseur en cours de prise de décision;
  • de même pour les associés actuels, moyen de savoir si l’entreprise est toujours sur les rails;
  • de même pour les banques, décision d’accord de prêts;
  • enfin, outil de chronologie juridique des activités financières.

Informations principales sur un bilan comptable : comment lire ce dernier

Comme cité plus haut dans notre article, un bilan de comptable est composé de deux parties distinctes, pour apprendre à lire ce dernier il va falloir comprendre une version simplifiée de celui-ci. On vous explique : Les deux grandes parties sont, l’actif (ce que l’entreprise possède) et le passif (ce que l’entreprise doit) de l’entreprise. L’actif de l’entreprise va être composé de ce que possède l’entreprise comme patrimoine ou plus brièvement, ses ressources mais affichées sur ce tableau de façon détaillée. L’actif est composé de ce qui suit :

  • Les actifs immobilisés : tout ce qui est destiné à être utilisé de façon permanente. (Investissements);
  • les actifs circulants : tout ce qui est visé à être utilisé de façon transformative, présent éphémèrement (Stocks, créances, trésorerie);
  • les disponibilités : les sommes d’argent disponibles sur les comptes de l’entreprise au moment du bilan.

Le passif lui va être composé de la source des ressources de l’entreprise, ainsi que les moyens de financement de cette dernière, il s’agit en gros des dettes de l’entreprise. Le passif est composé de ce qui suit :

  • Les capitaux propres (permanentes): Ce que doit l’entreprise à ses associés;
  • prise de risques (provisions) : Risques encourus;
  • les dettes (temporaires) : dettes à moyen et à court terme.

Pour finir, le fait que l’actif et le passif soient du même montant ne veut pas dire que l’entreprise ne fait pas de bénéfice. Au contraire, chaque débit fait face à un crédit d’une même somme, c’est ce qu’on appelle le principe de la partie double !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *