Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Si vous êtes intéressé par l’achat ou l'investissement dans le domaine de l'immobilier, il est nécessaire de définir le budget dont vous disposez pour effectuer cette action. Dans ce cadre, demander un prêt immobilier auprès de votre banque est une procédure que vous devez suivre pour le financement de votre projet d’achat. L'établissement vers lequel vous vous tournez devrait vous aider à calculer votre capacité d'emprunt qui déterminera le montant que vous pourriez vous approprier. 

Comment est calculée la capacité d’emprunt ?

Le calcul de la capacité d’emprunt n’est pas aussi facile que cela semble l'être, surtout si vous n'êtes pas douée avec les chiffres. C'est pour cela que votre banque se charge de le faire pour vous. Il est bon de savoir que le calcul se fera sur plusieurs bases en prenant en considération plusieurs paramètres que voici :

Les revenus et le statut

Il est clair qu’avant de procéder au calcul, l’établissement financier devra d’abord vérifier que vous avez bien un emploi, et que vous recevez des rémunérations régulières assez stables et assez élevées pour vous accorder votre prêt. Il est à préciser que le calcul pour les salariés avec un contrat à durée indéterminée est beaucoup plus facile à effectuer, et cela assure un retour plutôt apaisant pour le financeur, qui vous accordera plus ou moins aisément le montant dont vous avez besoin en prenant en considération vos six dernières fiches de paye pour estimer votre capacité d'emprunt et le taux de remboursement que vous devrez payer chaque mois.

Pour ce qui est des travailleurs à fonction libérale et les privés, les choses sont beaucoup moins évidentes, car la banque doit s’assurer de la solidité des revenus, de l'emploi et de la capacité de remboursement du client en question. Effectivement, l'établissement doit minutieusement tenir compte de la stabilité du chiffre d'affaires durant une période définie.

Le taux d'effort et le reste à vivre

Il est nécessaire de connaître la signification de ces deux termes-là avant de procéder à une demande d’emprunt. Le terme “Reste à vivre” n’est aucunement relatif à votre âge, mais cela se réfère au montant d’argent qui vous reste à la fin de chaque mois pour assurer vos dépenses quotidiennes en soustrayant le montant des charges fixes que vous devez payer. Quant au terme “taux d’effort”, cela est associé à la différence entre vos revenus mensuels nets et  la somme des dépenses liées à l’habitation principale et à d’autres crédits comprenant :

  • la  taxe d'habitation ;

  • les dépenses en eau et en énergie ;

  • le  crédit auto ;

  • le crédit personnel ;

  • le crédit à la consommation.

La durée du prêt et le taux d’intérêt

D’autres facteurs influencent également votre capacité d’emprunt, et l’on nomme le taux d'intérêt que l'établissement retiendra et la durée de temps pour terminer le remboursement du prêt. Ces paramètres sont soigneusement étudiés par votre banque, par rapport auxquels ils vous proposeront les chiffres adéquats et conformes à votre situation.duree pret taux interet

Pour une meilleure expérience, il existe des simulateurs en ligne qui permettent d’avoir plus de chance de trouver l’offre la mieux adaptée à votre projet, en estimant et en évaluant votre capacité d’emprunt avant de vous adresser à un établissement de financement.

Laissez un commentaire